30 juillet 2009

19e championnat arabe du basket-ball : La Tunisie s'adjuge le titre

Partant favorite avant même l'entame du tournoi de la 19e du championnat arabe de basket-ball, l'équipe tunisienne a réédité son exploit de l'année précédente, en décrochant le titre de cette année en écrasant les pharaons par le score de 70 points à 50.

Pourtant, les pharaons ont affiché une résistance inégalée durant le premier quart temps de la rencontre qui s'est soldée par 15 points à 15. Déterminés coûte que coûte, les basketteurs tunisiens ont livré de beau jeu, empreints d'une rage de vaincre. Et c'est grâce à leur défense qu'ils ont pu tenir le coup, et terrasser par conséquent le Cinq égyptien. La tactique élaborée par l'entraîneur Adil Tlatli se basant sur les contre-attaques, et une défense hermétique a été judicieuse. Ainsi, ses protégés ont imposé leur tempo bout à bout pour les autres trois quart temps du match. Marqués de près par les basketteurs tunisiens, les pharaons ont fini par se rendre devant le fait accompli, en concédant une défaite amer, par 20 points d'écart. Il est à souligner que les basketteurs tunisiens ont fait un parcours sans faute durant tout ce tournoi, en remportant tous les matchs. Et en s'adjugeant cette 19e édition du championnat arabe, les tunisiens font tomber dans leur escarcelle une quatrième consécration après celle de 2008, 1983, et 1981. Quant à l'Egypte, elle demeure le pays le plus titré de ce tournoi, avec neuf consécrations dans son actif.

Pour sa part, la sélection marocaine s'est adjugée la troisième place en remportant son duel face à la Syrie par 85 points à 81. Un match qui n'est considéré qu'un moment d'exhibition pour le Cinq national, après sa « défaite » devant la Tunisie. Classé troisième lors du 19e édition du championnat arabe des nations de basket-ball, pourtant le Cinq national mérite mieux qu'une place au troisième podium. Avec leurs jeux spectaculaires, des Slum Dunk à l'américaine, et des individualités magnifiques, les coéquipiers de Kamal Hachad nous ont portés aux anges. Ainsi, on ne peut que saluer la bonne prestation des Lions de l'Atlas durant toutes les phases de ce tournoi. En effet, l'équipe nationale a raté de peu sa qualification à la finale. Devant une équipe tunisienne partant favorite avant l'entame du tournoi, les hommes de Francis Jordan ont été sur le point de gagner le match. Plus encore, ils ont mené au score lors de la fin du troisième quart temps par 54 à 49 points. Malheureusement, la fraîcheur physique, et le manque d'une dynamique de groupe ont fait défaut à l'équipe nationale lors du quatrième quart temps. Dotée d'une expérience assez solide, les basketteurs tunisiens ont géré leur match par une certaine provocation des Lions de l'Atlas.

Ils arrivent enfin à égaliser (70-70). Sachant que les hommes de Jordan n'ont joué ce match qu'avec 10 joueurs. Une situation qui les a exténués. Dans cette optique, les deux équipes ont dû recourir aux extra times. Les tunisiens, restant très concentrés, manifestant une persévérance assez rare, ont pu renversé la vapeur en leur faveur, et ce en remportant le match par 80 à 76. A noter que le cinq national prendra part au championnat africain qui aura lieu en Libye du 5 au 15 août prochain. Il s'agira là d'une étape décisive pour se qualifier au championnat du monde. L'équipe nationale figure dans un groupe assez difficile. Il devra croiser le fer encore une fois avec la Tunisie. Le groupe comprend également le Rwanda et le Cap Vert.
-----------------------------------------------------------------------
Kamal Hachad le vétéran
Natif de Casablanca, Mohamed Kamal Hachad, 26 ans, a rejoint le Québec où il est passé par le lycée de Champlain St-Lambert. Courtisé par plusieurs facs américaines (Kansas, Baylor, Boston College, Marquette, Kent State et Rutgers), il a porté son choix sur Northwestern où il a effectué ses 4 années universitaires. Ancien coéquipier de TJ Parker à l'université de Northwestern, Kamal Hachad évolue actuellement en championnat français Pro A avec l'équipe de Rouen en tant qu'ailier fort.