28 novembre 2007

MALI : Fédération malienne de basket-ball : Que va-t-elle devenir ?

Il n’est pas du tout aisé de gérer les affaires publiques, surtout si elles sont d’ordre sportives dont les résultats attendus doivent être satisfaisants sur le plan national et international. La gestion d’une fédération sportive n’en fait pas exception. La fédération malienne de basket-ball, comme pratiquement toutes les fédérations sportives de notre pays est confrontée à certains défis qu’elle doit s’efforcer de relever pour s’imposer auprès des autres fédérations.

Et pour ce faire, les leaders doivent se mettre dans un exercice de réflexion pour avoir des meilleures stratégies possibles afin d’atteindre les objectifs nécessaires pour la survie et l’épanouissement de la discipline sur le plan national et international. Considérée comme la cheville ouvrière et la tête pensante de toutes les ligues de basket-ball à travers le pays, la fédération malienne de basket-ball devait se trouver une stratégie d’approche, de promotion pour pouvoir se développer et faire rayonner la discipline dans les endroits les plus reculés de notre pays et aussi au-delà de nos frontières.

L’ENVOL DU BASKETBALL AVEC HAMANE NIANG

A l’époque un homme avait fait son apparition à la tête de cette fédération minée de querelles; les membres se tiraient à bout portant à chaque occasion qui se présentait. Son nom c’est M. Hamane Niang, il commencera à mettre de l’ordre dans la fédération comme pour dire qu’aucun développement ne peut se faire dans la guerre et dans la mésentente. Avait-il raison ?

Il entamera sa politique de vulgarisation du basket-ball à travers le pays et ainsi se multipliaient les compétitions régionales, les conférences, les inter ligues, les rencontres zonales. Très vite, les régionaux se sont sentis concernés par la chose, et le basket a pris son envol pour de bon dans ce pays où le football, malgré les médiocres résultats, était le loisir prisé des millions de supporters de l’équipe nationale.

Cette politique aussi apportera vite ses résultats, et sur le plan national, nous avons assisté à la percée de certaines équipes régionales alors que quelques années plus tôt, il n’y avait même pas de terrain de basket-ball, entre autres nous avons les formations de Gao, San, Kayes, Bafoulabé et sur le plan international, les nombreux trophées remportées par les différentes sélections nationales expriment nettement cette révolution au niveau de la discipline.

C’est à cause de son expertise et de son dynamisme que M. Hamane Niang a été nommé ministre des Sports, et pour qu’il puisse étendre son savoir-faire et son pragmatisme à toutes les fédérations et associations sportives de notre pays.

LA RELEVE SERA-T-ELLE BIEN ASSUREE?

Comme le dit un adage : “Aucun homme n’est indispensable”, mais la question que nous nous posons est de savoir : que va devenir le basket-ball malien après Hamane Niang ? La question mérite d’être posée car, cet homme a tout fait et tout donné pour notre basketball.

Après son départ, son remplaçant logique, M. Abdallah Haïdara, 1er vice-président a été conduit au poste de président, mais va-t-il continuer avec les stratégies qu’employait Hamane Niang ? Pourra-t-il relever les nombreux défis ?

Bref, assurera-t-il une bonne destinée au basket-ball qui avait pourtant trouvé son équilibre? De toutes les façons, Hamane Niang, quant à lui, est sorti par la grande porte et avec tous les honneurs. Quant à la finalité des actions du tout nouveau président, c’est le temps qui nous en dira.

Moussa KONDO (Stagiaire)

1 Comments:

At 30/12/07 13:58, Anonymous PHIL72 said...

alors comment cela se passe t-il avec M.HAÏDARA.
uN PASSIONN2 DE BASKET EN fRANCE

 

Enregistrer un commentaire

<< Home