28 novembre 2007

ILE MAURICE : Le Real s'impose avec autorité

Les joueurs de l'EDB Cassis ont payé cher leur manque d'adresse face au Real SC hier soir au gymnase de Phoenix. Plus réaliste, le Real, champion en titre et actuel leader de la ligue nationale de basket-ball masculin, a enregistré son septième succès en autant de sorties (97-60).

Si l'on croyait au départ que l'EDB Cassis allait se présenter comme un adversaire sérieux capable de stopper la marche triomphale du Real, tel ne fut pas le cas. Après que Cassis eut fait illusion dans le premier quart-temps, les deux équipes étant à égalité (19-19), le Real, pragmatique, allait prendre l'ascendant sur l'adversaire au fil de la rencontre.

Au deuxième quart-temps, le Real commença à imposer son rythme, ce qui désorienta les joueurs de Cassis. Ces derniers, déboussolés, manquaient des paniers à première vue faciles. De son côté, Nicolas Duval et consorts ne rataient aucune occasion d'aggraver le score.

49-30 à la pause en faveur du Real, cela reflétait tout à fait la parfaite physionomie de la rencontre. Au terme du troisième quart-temps (74-46), les champions en titre avaient déjà fait la différence et n'avaient qu'à gérer leur acquis et s'imposer par 37 points d'avance.

" Nous avons présenté une équipe réduite, soit sept joueurs seulement, du fait que nous avons plusieurs éléments blessés ", a expliqué l'entraîneur du Real, Clarel Adam. Bien que confiants en une victoire, les champions en titre ne s'attentaient pas à marquer 97 points. " On a l'habitude de marquer plus de 90 points. Aujourd'hui (Ndlr : hier), on ne s'attendait pas vraiment à arriver à un tel score, surtout en alignant une équipe amputée de plusieurs éléments ", a ajouté le coach du Real.

L'indisponibilité de certains a pourtant permis à d'autres de se mettre en évidence, à l'image du meilleur marqueur du Real, Gino Grenade, qui a réalisé à lui seul neuf paniers à trois points. " Nous avons démontré que nous avons d'autres éléments capables de faire la différence. Grâce à cette victoire, on se rapproche de notre objectif premier : terminer la manche aller en première position. Puis, être à nouveau champions de Maurice. Le moins que l'on puisse dire est que nous sommes sur la bonne voie ", a poursuivi Clarel Adam.

De son côté, Clency Pragassa, mentor de l'EDB Cassis, a exprimé sa frustration. " Si mes joueurs avaient concrétisé les occasions franches qu'elles s'étaient créées, l'issue aurait été tout autre. " Cette contre-performance de l'EDB Cassis en est la deuxième en l'espace de douze jours. La première défaite fut concédée contre les Warriors le 15 novembre dernier. " Nous allons devoir régler certaines choses le plus vite possible afin de montrer un autre visage lors de notre prochaine rencontre ", a reconnu Clency Pragassa.